lundi 19 novembre 2007

C'est la fête à Paris ... vive les grèves !

Depuis mercredi dernier, le grève des transports a commencé. La grève contre la LRU, loi sur l'autonomie des universités de Valérie Pécresse, se déroule presque en même temps aussi. Et demain, les fonctionnaires de l'état déscendent à la rue pour manifester leur mécontentement aussi. Quelques manifestant aussi contre la suppression des cours d'instance ou de quelques prud'homme dans le pays ... Bref, que du choix à Paris ! Si vous êtes fan des grèves et que vous aimez la marche, alors sachez que ces trois évenements sont encore disponible : gratuits, sans limite de nombre, conviviale ... Tout le monde est invité !

Je dois dire que le gouvernement a été très bête sur ce point là. Chacune des réformes qu'il veut faire passer est contestée par beaucoup de gens. Vouloir les faire passer toutes en même temps dénote d'une imbécilité assez profonde. Repect pour celui qui a eu cette idée d'appliquer tout ce qui peut facher le peuple dans la même période de temps. L'argument présenté par notre cher président est : "J'ai été élu par les français pour appliquer mon programme électoral !" ... Oui d'accord mais on est en démocratie ! 53 % des français ont validé le programme, cela ne veut pas dire qu'il faut écraser les 47 % autres !

Ce qui est marrant c'est que quand on pose la question aux membres du gouvernement, ils disent avec fierté : "Ah mais nous on vous a promis un programme, vous nous avez fait confiance ... Alors on l'applique à la lettre pour ne pas vous décevoir !". C'est vrai que depuis le jour où j'ai commencé à suivre ce qui se passe en politique, un homme politique pour moi était d'abord une personne qui fait des promesses en l'air, qui maîtrise la langue de bois et qui ne s'intéresse qu'au pouvoir qu'il a. Cette image commence à changer ... mais malheureusement pas dans le bon sens. Je me rappelle de la phrase qu'on attribue à chirac :

... Les promesses n'engagent que ceux qui y croient ...


Et elle résume très bien l'image du personnage. D'un autre côté, le gouvernement veut montrer qu'il est là pour satisfaire tout le monde, pour parler, pour négocier. Ils disent qu'ils sont prêts au débat pour trouver des solutions aux problèmes, réviser les réformes, etc ... mais là c'est en contradiction avec la première position : on ne peut pas appliquer le programme électoral de Sarkozy et négocier avec les grévistes pour le modifier, et inversement. A chaque fois que le gouvernement dit "negocier", il convoque les parties concernées, il lui dit ce qu'il pense, puis il le remercie d'être passé. C'est la nouvelle façon de négocier !

Bien sûr, tout cela engendre un mal de tête énorme à notre cher président ! Cela explique la hausse de son salaire de près de 180 %. Là aussi, l'argument présenté est le fait de vouloir une transparence sur le budget de l'Elysée ! Mais si on lit assez sérieusement les divers articles disponibles sur internet, on comprends rapidement qu'on nous prends pour des imbéciles ! Je vous invite donc à jeter un rapide coup d'oeil sur cet article qui parle du salaire de Sarkozy.

Entre temps, pour revenir au sujet principal, personne ne veut bouger ! La grève des transports dure depuis assez longtemps ! Les gens commencent à en avoir un peu marre (ce qui est normal) ... et l'impression générale est que les cheminots et le gouvernement prennent les usagers pour monnaie d'échange. D'un côté, un gouvernement qui négocie d'une façon assez particulière et de l'autre, des employés avec des revendications sérieuses. Le gouvernement est content que les gens commencent à raler sur les cheminots car cela porte la balance de son côté. Mais nos amis les cheminots savent bien que s'ils remettent en marche le réseau alors ils peuvent dire adieu à leurs revendications ... Sachant que le gouvernement veut que les trains reprennent les routes avant de commencer à parler et négocier, je me dis qu'il faut que je m'achéte un vélo assez rapidement (pas une voiture car les routes sont blindées en ce moment). D'après ce que j'ai pu lire ailleurs, il y aurait une réunion prévue le mercredi entre le gouvernement, les syndicats et les sociétés. Alors j'éspère que cette affaire sera réglée bientôt pour que je puisse allez au bureau sans trop de peine. Sans vouloir être rabat joie, ca m'étonnerait que le gouvernement céde aux revendications des cheminots car il doit bien prendre des euros quelques part pour combler le coût du cadeau fiscal fait qui s'élève à 15 milliards d'euros fait aux 10% les plus aisés par le président !

Il y a sinon cet article très intéressant à lire contre les "anti-grévistes" qui reprends point par point leurs slogans : Anti-grévistes, vos gueules ! et un autre article, parlant d'un autre sujet connecté, dont le titre est : Sommes-nous devenus des moutons ?.

Joyeuses grèves et bonne marche à pieds :-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire